Archives pour la catégorie Non classé



Corinne Lepage met les pouvoirs publics français et européens devant leurs responsabilités

http://www.dailymotion.com/video/xtpogc_lepage-tout-est-organise-pour-qu-il-n-y-ait-pas-de-recherches-sur-les-ogm_news

Ségolène Royal invite Corinne Lepage à organiser avec elle des états généraux de la sécurité alimentaire en Charentes-Poitou. (paragraphe 5) 

 

« Tout d’abord , je félicite toutes celles et ceux, en particulier Corinne Lepage, qui ont permis la réalisation et la publication de l’étude du Professeur Gilles-Eric Seralini sur les OGM, qui confirme des convictions que je défends aussi depuis plusieurs années.

Les résultats de l’étude du Professeur Seralini et de l’équipe du Comité de recherche et d’information indépendantes sur le Génie génétique reposent avec force la question de l’impact des OGM pour la santé humaine.

Dès 2004, lors de mon élection à la tête de la Région Poitou-Charentes, j’ai fait voter après un débat en présence du Professeur Seralini une décision relative à l’interdiction de la mise
en culture d’OGM sur le territoire régional et apporté mon soutien, devant le tribunal administratif, aux maires poursuivis pour avoir pris des arrêtés d’interdiction d’OGM dans leur commune.

J’ai également apporté mon témoignage lors du procès intenté en juin 2011 à José Bové et aux « faucheurs volontaires » au Tribunal de Poitiers.

La Région Poitou-Charentes a soutenu la réalisation et la diffusion des films de Marie-Monique Robin (« Le monde selon Monsanto », « Notre poison quotidien ») et de Jean-Paul Jaud (« Nos enfants nous accuseront », « Tous cobayes ? ») car ils contribuent à la transparence nécessaire d’un débat qui doit être l’affaire de tous les citoyens.

Pour certaines multinationales, les enjeux financiers priment sur la sécurité alimentaire.

L’indépendance scientifique et la qualité de l’expertise en matière de santé publique doivent être rigoureusement protégées.

C’est pourquoi, je propose :

1) de maintenir l’interdiction de mise en culture des OGM en France ;

2) d’agir activement pour que l’Agence européenne de sécurité sanitaire de l’alimentation vérifie elle aussi de manière indépendante les résultats des travaux du Professeur Seralini et pour que toutes les conclusions réglementaires nécessaires en soient tirées à l’échelle européenne en matière de circulation des OGM, y compris dans les importations de céréales ;

3) de saisir l’Organisation mondiale de la santé pour faire reculer les OGM dans le monde et notamment dans les pays les plus pauvres où  la promotion d’une agriculture de qualité capable d’assurer la sécurité alimentaire des populations revêt aujourd’hui un caractère d’urgence ;

4) d’impliquer les groupes semenciers, si la preuve est apportée des dangers des OGM pour la santé humaine, dans l’indemnisation des victimes ;

5) d’organiser en Poitou-Charentes avec Corinne Lepage et des experts nationaux et internationaux, des Etats-Généraux de la sécurité alimentaire, de l’indépendance des expertises et de la démocratie participative sur les questions sanitaires. »


Ségolène Royal

_______________________________________________________________________________

Journées d’été d’ EE-LV – la rentrée de S.Royal.

http://www.dailymotion.com/video/xszjbr_segolene-royal-ouverture-des-journees-d-ete-de-ee-lv_news

 

Vallaud-Belkacem et Royal

 Najat-Vallaud-Belkacem : « Royal saura surprendre une fois de plus »

INTERVIEW – A la veille de l’ouverture de l’université d’été du PS, la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, a répondu aux questions du JDD.fr lors de son arrivée à La Rochelle. La porte-parole du gouvernement revient sur les enjeux de la rentrée pour les socialistes.  Et évoque l’absence de Ségolène Royal, dont elle est proche,  à ce grand rendez-vous annuel.

Après une année victorieuse pour les socialistes, cette université d’été a-t-elle une saveur particulière?  
Chaque année, l’université d’été est un moment de retrouvailles, de camaraderie, de plaisir à se retrouver entre socialistes et à échanger nos impressions. Mais cette université est en effet particulière puisqu’elle arrive juste après une victoire aux élections présidentielle et législatives. Cela faisait si longtemps que le Parti socialiste n’avait pas été aux manettes du pouvoir national! Je pense que, dans la nature des travaux qui seront conduits – ateliers, séances plénières, etc – nous serons un peu moins dans le brainstorming propre aux formations politiques de l’opposition mais plus dans la conduite de l’action et l’explication. C’est justement intéressant de voir que tous les membres du gouvernement seront présents.

Cette rentrée n’est-elle pas paradoxale pour les socialistes, entre l’euphorie des victoires passées et la rentrée qui s’annonce pour le moins chargée? 
A titre personnel, j’ai toujours su qu’il n’y aurait pas d’état de grâce. Même au lendemain du 6 mai, nous n’avons pas été euphoriques. Très vite, on s’est mis à la tâche et on s’est retroussé les manches. La France traverse une crise profonde. D’une certaine façon, les Français n’ont pas signé de chèque en blanc. Ils ont voté pour François Hollande parce qu’ils ont eu le sentiment que c’était celui qui était le plus à même de résoudre leurs difficultés. Mais les problèmes n’ont pas pour autant disparu. Il est donc normal que les Français qui subissent ces difficultés soient extrêmement exigeants à l’égard des responsables politiques.

« Les royalistes, continuent à se réunir »

Regrettez-vous l’absence de Ségolène Royal à cette université d’été? 
C’est sa décision, elle lui appartient. Elle n’a absolument pas disparu du paysage politique puisqu’on la voyait encore mercredi à l’université d’été d’Europe Ecologie – Les Verts, à Poitiers.

Cela peut justement paraître surprenant qu’elle ait choisi d’être présente à l’université des écologistes mais pas à celle des socialistes… 
Elle est actuellement en Afrique du Sud en tant que responsable de l’Internationale socialiste. C’est à elle de construire son agenda comme elle l’entend. Ses troupes, les royalistes, continuent à se réunir de toute façon. Et je pense que Ségolène Royal saura surprendre une fois de plus!

Caroline Vigoureux, envoyée spéciale à La Rochelle – leJDD.fr.

 

http://www.charentelibre.fr/2012/08/23/le-vert-royal-tres-tendance-a-poitiers,

 

 

Informations législatives Salon de Provence 2ème tour

Cher-e Camarade,
Les résultats du 1er tour nous laisse entrevoir une victoire possible contre Nicolas Isnard et contre le FN.
Mais rien n’est fait et il faut encore mobiliser les électeurs et notamment les abstentionistes.
Un porte à porte est organisé ce mardi 12 juin sur Michelet.
Rendez vous à 14h Parking de la Gare en face de la Dame Monteau.
Il nous faut encore au moins 5 personnes pour constituer l’équipe.
Même si tu n’es pas de Salon, si tu en as la possibilité, ta participation sera appréciée.
Autres rendez vous importants :
- Grandes opérations tractage mardi 12 juin ET jeudi 14 juin.
Rendez vous à 19h au local PS rue de la Coutellerie
- Présence sur les marchés : mercredi marché du centre ville et vendredi sur le marché des Canourgues de 9h30 à 12h ;

- Réunion publique
MERCREDI 13 JUIN, 18H30.
THÈME: « ÉDUCATION ET JEUNESSE »
LIEU: L’AUDITORIUM, SALON-DE-PROVENCE
S’agissant d’une réunion publique n’hésite pas à y convier tes connaissances.
Nous avons une chance de faire basculer cette circonscription à gauche et de barrer la route à Nicolas Isnard, ce qui sera certainement un atout majeur pour les prochaines municipales.
Ne la laissons pas passer.
Je compte sur toi.
Avec toutes mes amitiés socialistes,

Patrick.

__________________________________________________________________________________________________

Jean-Marc Ayrault (réhabilitation en 2007) fin de la polémique

La condamnation en 1997 de Jean-Marc Ayrault pour favoritisme qui a refait surface publiquement jeudi a été « anéantie par une réhabilitation intervenue en 2007 » et « l’invoquer » revient à se mettre « en infraction avec la loi pénale », a précisé vendredi à l’AFP Me Jean-Pierre Mignard, avocat du député-maire de Nantes.

« Il apparaît que la condamnation de M. Ayrault en 1997 est nulle et anéantie par la réhabilitation intervenue en 2007 », a déclaré Me Mignard.

« Nul ne peut plus l’invoquer sans être en infraction avec la loi pénale », a-t-il ajouté, en soulignant que les « transgressions » dans ce domaine « ont fait l’objet régulièrement de condamnations pour diffamation ».

Pressenti comme premier ministrable du nouveau président François Hollande, Jean-Marc Ayrault a été amené jeudi à évoquer publiquement cette condamnation datant de décembre 1997 à six mois de prison avec sursis et 30.000 francs (4.600 euros) d’amende pour favoritisme dans l’attribution d’un marché public.

« Ma probité personnelle n’a jamais été mise en cause. Il n’a jamais été question d’enrichissement personnel ou de financement politique », a déclaré à l’AFP le député-maire. « Honnête homme je suis, honnête homme je resterai », a-t-il ajouté, soulignant que c’était « une affaire qui ne (le) concernait pas intuitu personae mais qu(‘il) avait assumée en tant que maire. »

Paris – AFP

______________________________________________________________________________________________

 


Désintox sur François Hollande à faire suivre

Vie du PS Mercredi 25 Avril 2012 à 23:27

Désintox sur François Hollande à faire suivre dans Non classé desintox-qui-suis-je-le-message-mensonger_0

 

Désintox: «Qui suis-je?», le message mensonger sur François Hollande

Depuis quelques jours, à l’amorce de la dernière ligne droite de la campagne présidentielle, un message, commençant par « Qui suis-je ? », circule sur Internet visant à dénigrer François Hollande, à remettre en cause la sincérité de son engagement et sa capacité à diriger notre pays. Evidemment, il est repris complaisamment sur des sites de l’UMP.

Ne laissons pas faire. Voici une réponse point par point aux éléments diffamatoires et inexacts contenus dans ce message.

D’abord, ce message caricature François Hollande et ses origines, en lui reprochant d’être issu d’une famille aisée. C’est un reproche constant de la droite : depuis toujours, la droite formule ces accusations contre les leaders de la gauche. Jean Jaurès, Léon Blum, François Mitterrand y ont eu droit. Et ses origines aisées n’ont pas empêché Léon Blum de donner à la France les premiers congés payés.

De plus, ce texte semble reprocher à François Hollande l’engagement à l’extrême-droite de son père, oubliant que sa mère était de gauche. Ne devrait-on pas plutôt saluer un homme capable de se faire ses propres convictions, même en allant à l’encontre de celles de sa famille ?

Mensonge sur son patrimoine

Ce message fait également état d’un patrimoine de François Hollande « estimé à plus de 10 millions d’Euros ». C’est inexact. François Hollande a rendu public son patrimoine à l’occasion de l’élection présidentielle. Son patrimoine immobilier s’élève à 1,17 millions d’euros, ce qui le place en-dessous du seuil de l’ISF (1,3 millions d’euros). Il se décompose comme suit:

  • Une maison à Mougins (Alpes-Maritimes), achetée en 1986 et estimée à 800.000 euros.
  • A Cannes, il possède 30% de la SCI propriétaire de l’appartement de 80 mètres carrés occupé par son père et à 70 % du logement où vit son frère, pour un total de 370.000 euros.

Ce message cherche également à remettre en cause la sincérité de l’engagement de François Hollande : « à la fin des années 70, sortant de l’ENA je sens que la droite va perdre et que Mitterrand est sur la pente ascendante, pour assurer mon avenir je choisis alors de rejoindre le PS ». C’est là encore inexact. L’engagement à gauche de François Hollande est sincère. Syndicaliste étudiant durant ses études à l’IEP de Paris, il adhère au PS en 1979, un an après la défaite du PS aux législatives. A cette époque, il est loin d’être acquis que la gauche va l’emporter en mai 1981.

Mensonge sur son expérience

Ce message fait grief à François Hollande n’avoir jamais été membre d’un gouvernement, ni d’avoir dirigé de grande ville. Tout comme Barack Obama ou par exemple Tony Blair avant leur élection. Mais il passe sous silence l’expérience du candidat à la présidence de la République. Au delà de sa formation, (Sciences-Po, HEC, ENA) François Hollande a :

  • dirigé un département
  • été député depuis plus de 25 ans
  • dirigé le PS au moment où la gauche exercait les responsabilités
  • été à ce titre associé aux grandes décisions du gouvernement de Lionel Jospin
  • été chargé de mission à l’Elysée sous François Mitterrand
  • dirigé des cabinets de porte-parole du gouvernement

Mensonge sur la Corrèze

Il y est également repris les mensonges de Jean-François Copé sur la Corrèze, notamment sur l’augmentation du nombre d’agents territoriaux. Alors que lors de la séance plénière du Conseil général de la Corrèze du 23 mars dernier, le nombre d’agents est passé de 1335 agents au 1er janvier 2008 à 1301 agents au 1er janvier 2012, soit une baisse de 2,5%.

 

Effectifs en Corrèze

>> Les mensonges de Jean-François Copé sur la Corrèze

Ce message accuse également François Hollande d’avoir transformé la Corrèze sous son mandat en département le plus endetté de France. C’est oublier qu’entre 2001 et 2008, la majorité de droite avait fait passer la dette du département de 35 à 300 millions d’euros. Et François Hollande s’est attaché à la stabiliser, comme l’ont rappelé les socialistes de Corrèze dans une infographie :
image43 dans Non classé
Sous la droite, entre 2004 et 2008, la dette a augmenté de 283%. C’est une situation catastrophique qu’a trouvée François Hollande à son arrivée, et qu’il s’est attaché à corriger.Les socialistes de Corrèze ont fait une vidéo résumant tous ces éléments:
__________________________________________________________________________________________________

Ségolène Royal invitée de la preuve par 3 sur Public Sénat

http://www.dailymotion.com/video/xqcnow_segolene-royal-etait-l-invitee-de-preuve-par-3-sur-public-senat_news#from=embed

__________________________________________________________________________________________

« Sympathisant Mélenchon, je vote Hollande »

Nous pensons tous avec soulagement que bientôt nous serons débarrassés de N. Sarkozy, et effectivement, c’est bien engagé. Mais Sarkozy fera tout et tentera tout pour engager une dynamique en sa faveur d’ici le 22 avril et entre les deux tours. Aussi, soyons persuadés que c’est dès le premier tour qu’il faudra le changement. Je comprends ceux qui seraient tentés de voter avec leur cœur , et aussi par colère pour le front de gauche. Pensons à 2002, plus jamais ça ! Et, surtout à qui cela profiterait-il ? Pas aux victimes du système Sarkozy en tout cas. Jean-Luc Mélenchon est trop éloigné du score de François Hollande pour pouvoir le rattraper d’ici le 22 avril, donc chaque vote perdu pour François Hollande est une voix pour Nicolas Sarkozy. Ci-dessous un extrait d’article de l’Express :

Sympathisant Mélenchon je vote Hollande.

« L’adversaire principal des possédants et des spéculateurs, celui qu’ils ont désigné, est François Hollande. Objectivement, lui seul est en capacité d’unir par delà leurs différences de situations toutes les victimes de la politique de la droite au pouvoir.

Faut-il prendre le risque de laisser à la droite la moindre chance de continuer et de renforcer sa politique d’austérité et de stigmatisation?

Ces « victimes » donneront-elles, par leurs divisions, une nouvelle chance à ce pouvoir de se maintenir? Ce serait une erreur profonde de penser que le premier tour est joué et que l’on peut l’utiliser pour simplement pour monter sa révolte ou son indignation. Rien n’est joué, rien n’est gagné. Et la droite, au service du grand capital, se battra jusqu’à la dernière minute. Les récentes déclarations de Nicolas Sarkozy et François Fillon qui lancent des appels subliminaux aux spéculateurs internationaux pour qu’ils jouent contre l’euro afin de troubler la campagne électorale française en est une ultime mais puissante démonstration. »

Annie13

 

__________________________________________________________________________________________

Aux urnes citoyens !

Aux urnes citoyens ! dans Non classé

RENNES (AP) — L’ancienne candidate socialiste à la présidentielle Ségolène Royal a appelé mercredi les 17 millions d’électeurs qui avaient voté pour elle au second tour en 2007 à se rendre aux urnes et à porter leur suffrage sur François Hollande.

Après cinq années de présidence de Nicolas Sarkozy, « votre choix d’alors, votre volonté de 2007, a toutes les raisons de s’être renforcée », a estimé Ségolène Royal, venue soutenir François Hollande lors d’un meeting à Rennes.

A 18 jours du premier tour, « le moment est venu de lancer un vibrant appel à tous ceux qui veulent s’abstenir ou qui hésitent à aller voter », a déclaré la présidente de la région Poitou-Charentes.

« La France qui veut le changement nous appelle et nous lui répondons, courageux, déterminés, imaginatifs, audacieux et joyeux, avec celui qui porte nos couleurs, notre candidat François Hollande, dont nous devons assurer la victoire », a-t-elle poursuivi.

Ségolène Royal a salué dans le peuple français un « peuple libre, peuple fier, peuple rebelle et qui mérite un nouveau destin ». Un nouveau destin « pour stopper la voracité financière sans limite » et « pour arrêter une mauvaise gouvernance qui aggrave les injustices », a-t-elle ajouté.

L’ancienne compagne du candidat socialiste à l’Elysée a jugé noble d »’aider en oubliant ses ambitions, oui, aider celui qui est en situation de l’emporter ».

« François est notre candidat », a-t-elle poursuivi. « Toutes les voix comptent, dès le premier tour, car c’est lui le seul qui peut l’emporter à gauche », a-t-elle insisté, tandis que les derniers sondages ont vu progresser le candidat du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon.

Appelant à la « mobilisation citoyenne », elle a lancé: « aux urnes, citoyens ».

« C’est quand elle est unie que la gauche gagne », n’a pas oublié de rappeler Ségolène Royal, dont la campagne de 2007 avait souffert des critiques émises dans son propre camp. AP

Najat-Vallaud-Belkacem : S. Royal apporte un soutien sans faille à F. Hollande

Najat-Vallaud-Belkacem : S. Royal apporte un soutien sans faille à F. Hollande dans Non classé Najat-Belkacem-1430
Najat Vallaud-Belkacem trouve Ségolène Royal « très présente » dans la campagne.© FRED DUFOUR / AFP

Porte-parole de Ségolène Royal en 2007, Najat Vallaud-Belkacem a rempilé pour François Hollande en 2012. Pour Francetv2012, elle revient sur l’apport de Royal dans la campagne ainsi que sur les enseignements de la percée de Jean-Luc Mélenchon.

Francetv2012. Quel sera l’angle d’attaque du meeting commun avec Ségolène Royal à Rennes, mercredi 4 avril ?

Najat Vallaud-Belkcacem. A Rennes, on sera dans un exercice de mobilisation, de détail des propositions. Ce sera un meeting plus dans le concret où on montrera comment les choses peuvent changer dans les premiers mois, si François Hollande est élu président. Ce sera dans la continuation du travail entamé par Laurent Fabius sur les premières mesures à prendre. On va toucher du doigt ce qui changera concrètement dans le quotidien des Français en cas de changement.

Que peut apporter Ségolène Royal à la campagne de François Hollande ?

Ségolène Royal apporte déjà beaucoup à la campagne, même sans meeting commun avec François Hollande. Elle est déjà très présente sur le terrain et apporte un soutien sans faille. C’est vrai qu’il est important pour beaucoup de gens de les voir ensemble. C’est de l’ordre du symbole.

Avez-vous l’impression qu’elle est sous-utilisée ?

Je ne le crois pas. Je la trouve très présente. Elle répond positivement à toutes les initiatives qu’on lui propose comme Radio Hollande ou pour le porte à porte. Il y a un partage logique des rôles.

« Mélenchon progresse au détriment de l’abstention et de Marine Le Pen »

Craignez-vous une abstention trop élevée ?

Si on croit les sondages, l’abstention risque d’être très élevée. C’est pourquoi on a décidé de s’y attaquer. Mais pourquoi est-elle aussi élevée ? Les Français ont un rapport désenchanté à la politique après cinq années d’engagements non tenus par Nicolas Sarkozy. De plus, la nature de la campagne n’est pas follement enthousiasmante. Il faut donc lutter contre l’abstention et provoquer l’enthousiasme par nos propositions.

N’y avait-il pas, paradoxalement, plus d’enthousiasme dans la campagne de Ségolène Royal en 2007 ?

L’accueil réservé à François Hollande dans tous ses déplacements a toujours été très sympathique et positif. Il y a une adhésion claire derrière notre candidat. Il est accessible, a un rapport direct avec les Français. Après, dans quelle mesure cette période, 2012, veut que les Français soient centrés sur leurs préoccupations du quotidien ? Ils sont moins enclins à rêver de rupture, à s’enthousiasmer sans condition. Mais François Hollande a montré qu’il était devenu un homme d’Etat possible aux yeux des Français.

Jean-Luc Mélenchon, lui, semble bénéficier de cet enthousiasme. Quels enseignements tirez-vous de sa progression dans les sondages ?

Le principal enseignement, c’est que Jean-Luc Mélenchon progresse au détriment de l’abstention et de Marine Le Pen. Il n’empiète pas sur l’électorat de François Hollande. Il complète la dynamique qui existe à gauche.

« La gauche a toujours été plurielle »

Y a-t-il compatibilité programmatique entre Hollande et Mélenchon ?

Jean-Luc Mélenchon est comme un « pass d’entrée » vers François Hollande car il attire des désenchantés de la politique. Et quand il faudra passer aux actes, cet électorat voudra du changement et se reportera sur François Hollande. Il n’y a pas d’incompatibilité, Mélenchon est clair sur le fait qu’il appellera à voter Hollande au second tour. Sur le programme, je pense qu’il se retrouve dans les propositions de réforme bancaire et fiscale par exemple. Traditionnellement, la gauche a toujours été plurielle. Elle le sera encore.

Peut-on s’attendre à voir de nouvelles propositions de la part de François Hollande ?

François Hollande s’est fixé un cap. Il n’y a pas de raison qu’il en dévie. D’ici au premier tour, il précisera certaines propositions comme en fin de semaine sur la banlieue mais il s’en tiendra au socle programmatique des 60 propositions. C’est ce qui fait sa force car les Français ont besoin d’être rassurés sur sa fiabilité, sa constance. Il n’a jamais varié.

_____________________________________________________________________________________________

Bruno Leroux porte parole de F. Hollande

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

LA MYTHOMANIE STATISTIQUE DE L’UMP

Cette semaine, à quelques jours d’écart, l’UMP et le
gouvernement, dans un grand jeu coordonné, ont transformé les
mauvaises nouvelles en bonnes.

1. Sur le chômage : en faisant croire que le dixième mois consécutif
de hausse du chômage n’était pas un mauvais mois, sous le prétexte
que la hausse était moins forte que le mois précédent !

2. Sur les finances publiques : l’annonce des chiffres du déficit
public donne lieu à une interprétation ubuesque. Le résultat obtenu
sur le déficit améliore de 0,1 point les prévisions qui étaient
très négatives puisqu’en 2011, le déficit a donc atteint 5,2% du
PIB. Surtout, la dette publique est de 1 point supérieure aux
prévisions, ce qui est dramatique.

C’est bien la dette qui intéresse les Français car c’est elle qui
mesure l’ardoise que leur laisse Nicolas Sarkozy.

 Fin 2011, la dette publique française a donc atteint un nouveau record
 de 1717 milliards d’euros soit 26 415 euros par habitant.

En cinq ans, la dette a donc augmenté de 565 milliards d’euros, du
jamais vu ! La dette publique ramenée à la richesse nationale
atteint maintenant 85,8%, soit une hausse de 21,7 points !

L’UMP vient d’inventer une nouvelle figure mythologique. Cassandre
annonçait les mauvaises nouvelles qui finissaient par se produire.
Nicolas Sarkozy lui, les déguise pour faire croire qu’elles sont bonnes.

Le problème est que derrière le déguisement et la manipulation
orchestrée par quelques mythomanes, la vérité des chiffres
demeure : le clan Sarkozy a échoué sur toute la ligne.

Les Français sanctionneront bientôt ceux qui n’ont eu de cesse
d’échouer et de chercher à les tromper !

_________________________________________________________________________________________

12345

Auteur

Auteur

Catégories

Archives

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Blog de Jean-Louis Simon |
ATTAC Burkina Faso |
Les délibérations du Consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gouvernance territoriale, d...
| The meilleur of l 'actualit...
| jaime ma France