citoyens – militants – sympathisants et parti socialiste.

Le parti socialiste doit ouvrir ses portes et ses fenêtres et oublier le repli sur soi et les différentes tendances qui sont à l’origine de sa perte de crédibilité auprès des sympathisants, car on a compris que ces différences ne sont en fait que des différences de personnes portant toutes les mêmes ambitions. Loin de moi l’idée de critiquer les ambitions, il en faut pour porter les idées au plus haut niveau, mais un peu plus de cohérence et d’esprit collectif s’impose, alors que les vieux démons ressurgissent dans le paysage politique et sont à nos portes.

L’effectif réel des sections étant de plus en plus maigre et même ramené parfois à de petites réunions en famille, la question de la représentativité de cette petite partie de militants, souvent réduite aux élus et leur famille interpelle sur l’avenir du parti et du but que l’on veut atteindre. Les partis jouant moins qu’autrefois leur rôle de médiation entre le système politique et la société civile, l’institutionnalisation de la participation pourrait combler ce manque.

Comment ?

En ouvrant ses portes et ses fenêtres et en mettant la cotisation à 20 euros comme en 2007 pour que les jeunes puissent s’y investir . Un parti responsable, socialement ancré et qui respecte ses militants et ses sympathisants. Un parti qui débat non pas dans l’entre-soi mais avec tous et qui oublie sa vision verticale de l’appareil, un parti qui s’appuie davantage sur le web et sa richesse intellectuelle et démocratique . Pourquoi avoir peur du web et de ses possibilités ? l’information  étendue et la communication élargie qu’il offre (bien qu’on puisse aussi en faire des critiques)  donne une base dont aucun parti ne peut se passer actuellement.

Donc, plus de verrouillage afin que chacun à son niveau de compétences , de connaissances et de disponibilités puisse donner le meilleur de lui-même. Je pense que c’est ça qu’attendent les citoyens sympathisants et plus largement encore tous les citoyens sympathisants ou militants  actifs de la majorité parlementaire. Car a coté de l’organisation pyramidale, il y a de plus en plus d’horizontalité, de débats riches et bouillonnants sur le web, (il suffit de vouloir les voir ) . Il y a eu dans ce domaine des expériences très enrichissantes de plateforme collaborative comme celle en 2007 du site de Désir d’Avenir ou de la Coopol , mais toujours un peu perçues comme l’outil du PS . Le parti socialiste devrait tirer le meilleur parti de cette richesse participative que représente le web .

La citoyenneté ne se définit pas seulement du point de vue juridique par la possession de la nationalité française et de ses droits civique et politiques. Bien des citoyens s’engagent sans attendre quoi que ce soit en retour pour la politique de leur ville simplement parce-qu’ils aiment la politique au sens noble du terme, et veulent jouer un rôle pour faire évoluer la société dans laquelle ils vivent et influencer la politique locale , et souvent sans être adhérents du parti. Il est urgent que le parti socialiste ne décourage pas les bonnes volontés de ceux qui pourraient contribuer à ce renouveau socialiste, mais qui n’adhérent pas à la forme partisane que peut prendre très souvent les débats du PS. le parti socialiste doit être accueillant, non sectaire, à l’écoute , et auprès de ceux qui en ont le plus besoin et qui se détournent de lui pour écouter les sirènes des droites extrémistes et sectaires.

ANNIE 13

0 commentaire à “citoyens – militants – sympathisants et parti socialiste.”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Auteur

Auteur

Catégories

Archives

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Blog de Jean-Louis Simon |
ATTAC Burkina Faso |
Les délibérations du Consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gouvernance territoriale, d...
| The meilleur of l 'actualit...
| jaime ma France