• Accueil
  • > Non classé
  • > Quelques notions sur l’Agenda 21 – Salon ville du Développement Durable -Premier Agenda 21 d’Agglopole.


Quelques notions sur l’Agenda 21 – Salon ville du Développement Durable -Premier Agenda 21 d’Agglopole.

  Croissance

Pourquoi une vision politique en faveur de l’écologie serait-elle l’apanage des représentants d’EELV ?

Si on peut être reconnaissants aux verts, c’est surtout sur le fait d’avoir alerté la population sur les risques que notre société de consommation faisait porter à l’ensemble de la population sur la santé , l’environnement , la nutrition,  et ceci depuis de nombreuses années , sans toutefois avoir su imposer leur vision et la mettre en oeuvre, comme une chose évidente. C’est vrai aussi qu’il faut du temps pour intégrer et prendre conscience de façon collective de l’urgence qu’il y a à protéger notre planète.

Pourquoi l’écologie n’a-t-elle pas pu investir de façon plus massive tous les domaines de la société jusqu’à présent ?

Plusieurs raisons :

les lobbys, et la volonté des politiques gouvernementales sont sans doute les plus grands freins. Pression de ces lobbys sur les politiciens, eux-mêmes pas très convaincus , et difficulté de mise en oeuvre de façon concertée au niveau mondial , mais aussi prise de position trop politique de la part des Verts, qui a détourné l’écologie de son bien fondé.

Il eût fallu que ce parti transcende tous les partis et ne soit pas clivant mais au contraire rassembleur. Ce n’est toujours  pas le cas, mais il n’est pas le seul, reconnaissons le.
Mais heureusement, ils se trouvent des politiques qui sont sensibles au bien-être de la population, et qui ont entendu les préoccupations écologiques des citoyens, et ont mis en place les fameux Agenda 21.

Qu’est-ce que l’Agenda 21 ?

C’est un outil de développement durable pour les collectivités et les territoires. C’est en 1992 au sommet de rio qu’à été conduit l’adoption du programme Action 21. 2500 recommandations ont été adoptées, la plupart jamais mises en oeuvre. Sans doute pour les raisons expliquées plus haut.

Lorsque le programme de Développement Durable a été décidé, Salon, ville centre de la Communauté d’Agglomération (17 communes) a associé les autres mairies sur certains secteurs. Déchets,  Développement économique, transport et assainissement.

Donc, à Salon de Provence dès 2008 déjà, l’Agenda 21  a été adopté en conseil Municipal, à l’unanimité et conformément au cadre de référence du Ministère de l’écologie, du Développement Durable et des Transports.

La consultation et la concertation publiques ont été la CLE DE VOUTE de cette formidable ambition collective. Ceci a engagé une réelle démarche participative tout au long de l’élaboration.
Tout un ensemble de concertation. Comité technique, comité de pilotage, séminaires des élus,etc…

En Interne, un groupe sur la base du volontariat a été créé, composé de 55 agents (tous grades et services confondus) piloté par un chef de projet et coordonné par la Direction Générale des Services pour l’élaboration de l’Agenda 21.

Mais la cheville ouvrière , celle qui coordonne techniquement les travaux et prépare les réunions, et veille à la méthodologie du travail, c’est Madame Caroline JULLIEN, adjointe au maire, Déléguée au Développement Durable, Environnement, Démarche qualité en charge du Développement Durable, et de la Direction Générale des Services , de la chargée de mission de l’ARPE , et des membres du bureau d’études ABCD Durable.

En 2011 un dossier de candidature (Appel a reconnaissance des projets territoriaux de Développement Durable et Agendas 21 a été déposé, et en 2012 Salon de Provence a obtenu la reconnaissance « Agenda 21 local France » par le ministère de l’écologie de l’époque , Mme la ministre de l’écologie Nathalie Kosciusko-Morizet.

Salon de Provence a aussi obtenu le logo « Bien Manger, c’est l’affaire de tous » par le ministère de l’Agriculture et de l’alimentation.

Cette démarche a été appuyée par un pilotage fort, souhaité et mis en place par le Maire Michel Tonon.
L’Agenda 21 ne dispose pas d’un budget propre, puisqu’il « innerve » par nature toutes les missions municipales, et le coût de l’action est pris en compte sur le budget de chaque service.

Les objectifs ont été formalisés en axes stratégiques qui sont l’ossature de la collectivité des années à venir.

- AXE 1 : Optimisation des déplacements et utilisation énergétique au service de la lutte contre le changement climatique;

- agmenter de 10% en 2014 la part des véhicules non motorisés et atteindre 40% en 2014 de la part des bâtiments recevant du public accessible aux personnes à mobilité réduite.Réduire de 10% sur 3 ans la consommation d’électricité , énergies, eau des équipements et infrastuctures municipales.

- AXE 2 : Organisation spatiale et politique foncière

- Réduire de 8% sur 10 ans  la surface urbaine et à urbaniser par habitant.

- AXE 3 : Une cité du lien social, du civisme et de la participation.

- Parfaire et partager la connaissance en matière de santé environnementale .

- Atteindre d’ici 2014 le nombre de 4000 participantsaux « états locaux de la santé ».

- Mobiliser les jeunes Salonais dans des projets d’éducation au Développement Durable.

- Affecter 0,3% du budjet d’investissement à la solidarité internationale.

- Communiquer 100% des indicateurs stratégiques au grand public.

- AXE 4 : Incitation de pratiques et projets partagés au service du Développement Durable.

- Atteindre 30% en 201450% en 2016 de la part des entreprises du territoires (dont commerçants et acteurs du tourisme) engagés dans des démarches responsables.

- Réduire de 7% pendant les 5 prochaines années la quantité des déchets ménagers et assimilés collectés par habitant et par an.

- AXE 5 : Un environnement local favorable à l’équilibre du vivant.

- Réduire de 50% en 2018 la quantité de produits phytosanitaires (sans possibilité de substitution) utilisés.

- AXE 6 : Pour une collectivité exemplaire et éco-responsable dans sa pratique.

- Réduire de 10% en 3 ans la consommation d’énergie sur les activités et bâtiments communaux.

- En 2013 atteindre 40% de véhicules propres dans le parc municipal.

- En 2014 atteindre 30% de marchés publics insérant des clauses environnementales et sociales.

 

C’est aussi un projet d’équilibre entre le centre ville et les quartiers périphériques entre cohésion sociale et solidarité.

Le Développement Durable irrigue désormais toutes les fonctions et actions municipales , qu’il s’agisse de nouvelle construction, d’urbanisme, de transport et d’énergie, mais aussi de comportement individuel.

Le Développement Durable est aussi un vecteur d’emploi pour notre ville.

Nous devons donc à notre Maire localement la mise en place de cette politique de Développement Durable de notre ville.

SOUTENONS LE ET VOTONS POUR QUE CETTE POLITIQUE S’ EPANOUISSE ET PERDURE DANS NOTRE VILLE.

Source infos Mairie de Salon de Provence.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

0 commentaire à “Quelques notions sur l’Agenda 21 – Salon ville du Développement Durable -Premier Agenda 21 d’Agglopole.”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Auteur

Auteur

Catégories

Archives

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Blog de Jean-Louis Simon |
ATTAC Burkina Faso |
Les délibérations du Consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gouvernance territoriale, d...
| The meilleur of l 'actualit...
| jaime ma France